BALI : CITY GUIDE

Dans ta valise, aller. Maillot de bain, tongues, short et débardeur. Une paire de chaussure de marche et un sweet-shirt pour le « après coup de soleil ». Ne faites pas comme moi, vous allez le regretter ! Prends un minimum d’affaire et prévois un petit budget shopping. Il y a des tonnes de boutiques hyper sympa sur place, les prix sont plus qu’abordables, tout est magnifique, une endroit capable de te rendre hystérico, je sais de quoi je parle :) Laisse de la place dans ta valise si tu veux rapporter deux/trois petites choses pour toi, pour ton appart ou des cadeaux pour ton entourage. Des sacs en cuir, de beaux bijoux, des fringues trop canons, de la déco irrésistible, des objets de dingo, des chefs-d’oeuvre à tomber, bref, tu n’auras que l’embarras du choix.

Dans ta valise, retour. Tu assiéras dessus pour pouvoir la fermer et tu auras finalement les 20 kilos autorisés par la compagnie aérienne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Meilleur moment pour y aller. De Mai à Avril.

Se déplacer.

– Le scooter, le scooter, le scooter. Le trafic est juste horrible et le scooter t’offre une totale liberté. Il faut cependant être très vigilant car il y a beaucoup de monde sur la route, pas de feu rouge, ni de « céder le passage », c’est une véritable jungle.

– Le taxi. Les panneaux signalétiques se font très rares là-bas, il est donc très difficile de se repérer quand tu ne connais pas les lieux et un chauffeur de taxi est par conséquent d’une aide précieuse. C’est aussi un moyen de transport peu cher. NB : si tu vas dans des lieux très touristiques comme Pura Luhur , Balangan beach ou Tegalalang, prévois un chauffeur pour la journée ou la demi-journée. Pour aller quelque part, c’est toujours très facile mais pour en repartir, c’est une autre histoire. Si tu n’as pas quelqu’un qui t’attend après ton excursion, les taxis déjà sur place en profiteront pour t’assommer avec des prix exorbitant car tu n’auras pas d’autres choix que de monter dans leur voiture.

Se loger. Hôtels, bungalows, villas poussent comme des champignons et il y en a pour tous les goûts et pour tous les prix. Il est très facile de trouver de quoi se loger sur place.

Typiquement Bali. Vous ne pouvez pas repartir sans :

– votre flacon d’huile de frangipanier pour bien hydrater votre corps

– être certain d’avoir votre Sarong bien rangé dans votre valise

– avoir mangé un Nasi Goreng

– avoir vu la fameuse danse Barong

Les immanquables.

Seminyak, the place to be pour faire les boutiques et les restaurants. Pour le reste, ce n’est pas terrible. La plage est aussi propre que les toilettes publiques d’une vieille boite de nuit à 3h du mat, les touristes sont partout et le trafic est juste horrible. Néanmoins je recommande Sea Circus pour déjeuner, La Favela pour dîner et faire la fête, Potatoe Head pour se relaxer et bruncher au bord de la piscine (allez y assez tôt dans la matinée, passer 15h il y a la queue à l’entrée).

Monkey Forest (Ubud) un endroit touristique mais magnifique où il est agréable de voir les singes dans leur environnement naturel. NB : les singes volent ce que vous portez du genre, lunettes, chapeau, bijoux bien porter ou avoir entre les mains, soyez attentif et ne portez rien de superflu. Ne regardez pas les singes adultes dans les yeux, ils pourraient prendre ça pour une confrontation et pour finir n’achetez pas de nourriture, ils le sentent et c’est là qu’ils vous sautent dessus. Sinon il y a des lieux un peu moins connu comme Sangeh à Mengwi (West Bali) qui est considéré par les Balinais comme la « véritable » Monkey Forest.

Rice field terraces (agriculture de riz) a Tegalalan NB : Ne soyez pas surpris, petit papi et petite mamie dans les champs de riz vous sollicitent pour que vous les photographiez afin de vous soutirer quelques sous. Ou les terrasses d’Amed que j’ai trouvé moins touristiques et plus accessibles.

Jimbaran Ce lieu est tout particulièrement attrayant en fin de journée et pour le dîner. En arrivant on peut déjà se rendre compte de cette atmosphère complètement magique. Des milliers de bougies éclairent la plage, les tables sont dispersées çà et là sur le sable, des odeurs viennent solliciter nos papilles, Jimbaran pour les amateurs de sea food est le parfait endroit pour déguster poissons et coquillages.

Plages paradisiaques (Sud Bali) Balangan beach, Padang Padang et Karma Beach, cette dernière qui est de loin la plage la plus belle que j’ai pu voir à Bali.

Mes coups de coeur : Ubud et Gili Meno

Quelques vocabulaires. Nasi (riz) Jalan-Jalan (marcher) Makasi (merci) Bagus (parfait)

Si jamais vous aussi vous voulez partager vos recommandations, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Publicités

Une réflexion sur “BALI : CITY GUIDE

  1. Ping : CITY GUIDE / UBUD | Pardon I'm Just French

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s