HER

Récemment victime d’un accident de luge, j’ai malheureusement quelques années de moins dans ma tête que je n’ai en réalité, voilà que je me retrouve vertèbres cassées, bloquée dans mon lit et dans un corset pendant 6 semaines, ouch !! Et là je dois avouer que je suis d’autant plus ravie que les nouvelles technologies fasse parties de notre monde, car croyez moi, plus que jamais en ce moment c’est un bonheur d’avoir internet, télé et smartphone, bref de vivre dans le monde du digital dont je ne pourrais plus me passer désormais. Ces derniers jours et les jours à venir sont donc consacrés à passer un temps indéfini sur les réseaux sociaux, à m’informer sur la vie des autres le monde et mater des films, des tas de films. J’en connais un autre qui passe aussi le plus clair de son temps devant des jeux vidéo, ordinateurs et autres divertissements du genre… « Him », Joaquin Phoenix le hipster de l’avenir.

Donc… J’ai regardé « Her » il y a quelques jours, un film un peu « arty », autrement dit conceptuel et contemporain qui aborde des sujets actuels. Ce film est surprenant, émouvant et inhabituel. Ça vaut donc le coup que je rédige un post pou lui faire une petite critique dithyrambique.

L’avenir. La scène est un voyage dans un futur qui semble être très proche, un avenir qui nous révèle l’évolution considérable des nouvelles technologies et tout ce que ça peut engendrer sur la condition humaine. « Her » met le voile sur l’intelligence artificielle et sa capacité à influer sur le comportement humain, notamment la facilité avec laquelle les Etres l’intègrent dans leur quotidien. La vie devient fictive et dépourvue d’authenticité.

La solitude est un des thèmes majeurs du film. Théodore, le personnage principal est en instance de divorce. Il est vulnérable et attachant. Cet homme entretient une relation artificielle avec un système opérateur, une relation si absurde qui révèle le désespoir d’un homme à se retrouver seul. Sa douleur authentique, sa solitude profonde et sa mélancolie sont palpables du début à la fin du film. Il y a cependant une ambiguité frappante, un accès permanent à la communication et pourtant une communication difficile et un protagoniste plus seul que jamais.

Le film est un exposé sur les conditions des relations humaines dans une époque moderne, qu’elles soient amoureuses, amicales, fictives ou réelles. La relation amoureuse et singulière entre Théodore et Samantha « her », montre la capacité de l’être humain à s’adapter aux nouvelles technologies et à se noyer dans ce phénomène. L’addiction au logiciel, aisance d’utilisation et intégration dans nos vies, révèlent notre besoin de maintenir le niveau de sociabilité dans notre quotidien et à la fois notre dépendance antisociale. Les relations telles qu’elles soient progressent et évoluent avec la technologie et tout devient désormais virtuel, ici grâce à une oreillette qui sert de connexion entre le logiciel et l’humain. L’ambiguité constante entre une connexion sociale constante et une solitude oppressante est effrayante.

Rencontres amoureuses par internet ou dinguerie futuriste acceptée par l’humanité ? Ce film est une oeuvre sensible et extrêmement bien jouée.

Et vous, qu’est-ce que vous en avez pensez ?

Publicités

3 réflexions sur “HER

  1. Ping : MON ROI – /////////////PARDON, I'M JUST FRENCH

  2. Ping : THE REVENANT – Pardon I'm Just French

  3. Ping : TINDER SURPRISE | Pardon I'm Just French

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s