COFFEE SHOP

coffeeshop

Le coffee shop, chez nous, plus communément appelé « Salon de thé », voilà une rare affaire où l’on ne fait pas de chichi !

Oui, le Français se moque un peu que la graine soit 100% arabica ou non, si elle est tout droit importée de Colombie ou du Yémen, si son viennois sera servi dans un verre ou dans une tasse. Etrangement, en France, le consommateur semble apporter peu d’intérêt à ces détails. En revanche pour les Australiens, c’est une autre histoire. Ils sont totalement dingues de ces endroits extrêmement prisés et importent leur concept un peu partout dans le monde, y compris dans notre pays où ce phénomène prend une ampleur de plus en plus considérable.

Au XXIe siècle, il y a toutes sortes de pauses qui sont hyper tendance, la pause clope, la pose d’ongle, la pause déjeuner, la pause dépression, la pose de prothèse, mais la pause qui est incontestablement la plus populaire en Australie, c’est la pause café. Et cette pause la, elle se passe n’importe où, n’importe quand, avec n’importe qui, pour n’importe quelle occasion. Bref, il vaut mieux aimer le café ! Tu dois donc passer du temps et beaucoup de temps dans les coffee shops. C’est le genre de lieu qui attire tout le monde. Les professionnels sont des adeptes durant la semaine, ils y travaillent sur des dossiers, organisent des rendez-vous, y consacrent leurs interviews, viennent pour leur déjeuner ou encore pour prendre leur dose de caféine nécessaire à leur journée. Le week-end l’ambiance est un peu plus familiale, les babyccino à la pelle, les tasses à café qui volent dans tous les sens, le Carot cake complètement écrasé sur la table, bref, le serveur a tout le loisir de contempler la commande des clients et ce, même après leur départ.

Café latte, skinny latte, long black, short black, cappucino, ristretto, mocha, macchiato, soy latte, with a lot of froth, not too much froth, with sugar, half sugar, equal, here, take-away, small, medium, large, extra-large… Le café c’est comme les oeufs, on le savoure à toutes les sauces et les Australiens s’en donnent à coeur joie.

Ça relève presque d’une institution politique et des concours à cette effigie voient le jour. Un jury offre des récompenses, des awards, attribue des médailles, nomme les best food café, best café, best black café ou coffee with milk, best barista, etc. Le barista est à l’Australie ce que le sommelier est à la France. Il faut bien préparer le grinder pour doser, bien tasser la mouture avec le tamper, que l’écoulement du café se fasse ni trop vite, ni trop lentement, que le lait soit chaud mais pas trop, qu’il soit onctueux, que la mousse soit légère… Eh oui, faire du café c’est tout un art. Et, à voir la passion avec laquelle Merlin prépare sa potion, préparez-vous à quelques crises d’insomnies !

Ce que j’adore (et je ne fais pas dans le sarcasme cette fois), c’est que l’on trouve des cafés dans toutes les rues, de chaque quartier, de chaque ville d’Australie, chose qui facilite drôlement l’organisation du brunch du dimanche ! Trainer dans les coffee shops est un phénomène de mode qui alimente grand nombre de conversations et devient une activité de plus en plus prestigieuse. Ils sont, pour la plupart, tous plus stylés les uns que les autres, ont leur propre identité visuelle, une véritable touche personnelle, ils sont vraiment cool, peu importe l’ambiance qui a été créée et que l’univers soit underground, lounge, quosi, contemporain, rustique… Il y en a pour tous les goûts. La qualité du café est déjà incontestable, certes, mais ce business gagne aussi en réputation quant à la qualité du service, de la nourriture, des pâtisseries ou encore de la boutique. En effet, la qualité des locaux est en pleine ascension, le coffee shop devient de plus en plus trendy et a recourt à des décorations intérieures ultra-branchées. Et toujours en perpétuelle évolution, le concept aussi se développe selon les tendances et passe à la nourriture diététique ou encore se met au bio.

Vous l’avez bien compris, si tu es expat et que tu vis dans une ville où le café est tout aussi important pour les habitants qu’une église l’est pour son fidèle, tu n’as pas d’autre choix que de te plier à la règle et d’investir de ton temps dans le Salon de thé de ton choix. J’ai capitulé face à tout ça et je me suis soumise à l’engouement des coffee shops avec grand plaisir et me suis même surprise à avoir mon petit coup de coeur.

Bref, il n’est ici question que d’un pur moment de détente.

Article publié sur Le Petit Journal.com Sydney

Publicités

3 réflexions sur “COFFEE SHOP

  1. Ping : TOP PADDOCK – /////////////PARDON, I'M JUST FRENCH

  2. Ping : AUCTION ROOMS – Pardon I'm Just French

  3. Ping : CE QUE J’AIME (PAS) EN AUSTRALIE | Pardon I'm Just French

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s