MA VIE AVEC LIBERACE

LiberaceQuand on vit dans une grande ville et que l’on est dynamique et actif, le choix est illimité pour remplir ses journées : musée, shopping, jardin public, théâtre, concert, restaurants, café… Mais ce jour là, j’avais choisi le cinéma.

Si vous êtes seul(e), ou que vous ne savez pas quoi faire, si vous avez besoin d’une idée sortie, allez voir le film de Steven Soderbergh Ma vie avec Liberace.
Moi-même étant allée le voir et après avoir passé 1h58 d’extase en compagnie d’un Michael Douglas époustouflant et d’un Matt Damon dévoué, je me devais de partager cette expérience inoubliable et de vous faire profiter de cette délectation.

L’histoire : Cette black comédie retrace la vie de l’excentrique compositeur et pianiste Liberace. Le film aborde des thèmes déjà-vu – un artiste au summum de la gloire, profondément seul lorsque les rideaux se ferment, une célébrité qui lui monte à la tête – l’histoire s’étale aussi sur la relation longue de 10 ans entre deux hommes, une vie de couple faite d’amour, de mensonge, de trahison et fatalement de rupture. On participe à leur relation du début à la fin.

Michael Douglas en Liberace : Il est génial ! Je n’ai jamais été une grande fan de Michael mais après cette performance, laissez moi revoir mes appréciations, il est extraordinaire ! Il entre complètement dans a peau du personnage. C’est un excellent acteur qui joue les excentriques mégalo à la perfection. Liberace est flamboyant, généreux et diabolique, il n’a aucune limite, se permet toute sorte de folie et toute les folies lui sont permises.

Matt Damon en boyfriend homosexuel : Là aussi, le jeu de rôle de Matt Damon est une prouesse. Scott, son personnage dans le film est à la fois drôle, naïf et touchant. C’est un gentil garçon manipulable et sensible qui tombe en admiration devant le talentueux pianiste jusqu’à en devenir une caricature… une transformation kitsch et amusante.

Costumes & décors : Les costumes et les décors sont stupéfiants. Costumes sur mesure, décor rococo, maquillage ultra réaliste, le réalisateur a soigné chaque détail. Liberace mène une vie de strass et paillettes. Palaces, voitures, bijoux, peintures… les références du film sont à la hauteur de la mégalomanie de l’artiste.

Jack Startz : Ce personnage hilarant. Son obsession de la perfection physique l’a dépourvu littéralement de toutes expressions sur son visage. Les excés de la chirurgie esthétique (poussés à l’extrême) donnent une dimension ultra comique au personnage, qui à son tour rend le film vraiment drôle.

Si vous n’avez pas grand chose à faire ce soir, à part vous la couler douce dans le canap, louez le film  et vous me direz ce que vous en avez pensé…

Bon film !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s