WHICH KIND OF LOVE ?

#lasemainedelamour arrive à sa fin.

L’amour est un sujet qui nous concerne tous mais « tous » ne le vit pas de la même façon. Cette semaine je parle de différentes love stories où les unes ne sont pas moins dépourvues d’intérêt que les autres. Parfois court, parfois intense, parfois destructeur ou encore idéal, l’amour est La chose essentielle de l’existence. Le principal, selon moi, c’est de vivre le moment présent et de vibrer, surtout de vibrer.

De mes différentes relations, j’en ai tiré quelques leçons. Toutes, bonnes ou mauvaises, douloureuses ou compliquées, elles m’ont servi à avancer, m’ont enrichi et je suis certaine que vous vous retrouverez dans un des amours qui vont suivre.

LOVE LOVE

/// L’amour passionnel. C’est souvent le tout premier amour. Il s’agit du coup de foudre. On se rencontre et on tombe amoureux dès la première seconde. 1000 textos dans une journée, des bisous à ne plus pouvoir respirer, plus rien n’existe, on vibre, toujours collé serré, les copains nous supportent plus mais on s’en fout. La vie n’est plus concevable sans lui, d’ailleurs cette question n’est même pas envisageable. On se fait de grands plans d’avenir, on se projette loin, le boyfriend devient l’homme de notre vie, le père de nos futurs enfants, je l’aimais, je l’aime et je l’aimerai. Plus rien d’autre ne compte, aucun homme ne peut désormais nous divertir, plus personne ne lui arrive à la cheville. Le petit ami est le plus beau, le plus drôle, le plus intelligent, le meilleur, tout va bien, on est sur un petit nuage. La relation commence sur des chapeaux de roue et on a l’impression que rien ne pourra changer ça. C’est l’extase… mais malheureusement ça ne dure pas. Et c’est quelques années plus tard que l’expression « l’amour rend aveugle » prendra tout son sens !

/// L’amour rationnel. On grandit, on a 30 ans, on est mature, posé, plus sérieux, on ne fonce pas sans savoir où l’on va, on réfléchit avant d’agir, on ne s’engage pas sans remettre tout en question,  on se pose des questions, sans doute trop de questions. La relation est très consciente et en devient presque palpable tellement la spontanéité n’a plus sa place. Elle est cependant bien rodée, confortable, elle tient la route, elle est censée et est sans doute la relation qui durera.

/// L’amour vache, Je t’aime moi non plus. On vit un amour destructeur, on le sait mais on ne fait rien pour y remédier. On s’aime tout en sachant qu’il ne faut pas continuer. On rompt, on se remet ensemble. On rompt encore et quelque temps plus tard, on est de nouveau ensemble, etc… C’est l’histoire sans fin d’une relation qui, quoi qu’il advienne aura une fin. Il est très difficile d’y mettre un terme, mais mieux vaut tout arrêter rapidement pour éviter de perdre trop de temps.

/// L’amour fusionnel. Ici je parle d’une histoire sans maux / mots. On a trouvé notre âme soeur. Notre petit ami est notre meilleur pote, notre amant, notre confident, notre meilleure copine, il tient facilement tous les rôles qu’on veut bien lui attribuer. On se marre beaucoup, on partage tout, la complicité est l’atout majeur de cette histoire. On ne se cache rien, on vit un amour saint, paisible et attentionné. Tout est dit… Non… Rien n’est plus à dire. Dans cette relation, il n’y a plus besoin de mots. D’un simple regard les amoureux se comprennent, ils se connaissent tellement ! Le couple inséparable est si fusionnel, qu’ils en arrivent même à se ressembler.

/// L’amour gay. Ne jamais dire jamais. Si ça se trouve, ce sont eux qui ont tout compris. Etre avec un partenaire du même sexe facilite-t-il la compréhension dans le couple ? On sait ce que les femmes veulent, il est logique qu’il soit plus facile de faire plaisir à son amie, d’assouvir ses désirs et lui offrir ce qui lui fera plaisir. Finalement tout ce qui pourrait nous plaire est aussi susceptible de l’attendrir. Les attentions, les gestes, la manière de toucher en deviennent naturels et évidents. Les gays ont peut-être trouvé la solution ! Bon il serait aussi logique qu’ayant le même sexe, des problèmes de confrontation et/ou de concurrence viennent interferer dans le couple. Mais quelles histoires n’ont pas de travers ?

/// L’amour charnel. C’est une rencontre inattendue où quelque chose se passe sans que ce soit explicable. Tout est basé sur le cul, l’envie et l’attirance physique. La libido est à son paroxysme… oui, mais qu’avec lui. On a envie de se sauter dessus n’importe où, n’importe quand, n’importe comment et ce, à chaque fois qu’on se voit. Le contrôle n’a pas sa place dans cette relation. Il est beau et irrésistible que ça en devient intimidant. Son corps, ses muscles, sa peau, son odeur, tout est attrayant et quasi addictif. Le désir est plus fort que tout, on y succombe et à chaque fois. Les corps ne font plus qu’un… oui, mais qu’avec lui. Dans cette relation -qui n’en est pas vraiment une finalement- ce n’est plus votre tête qui commande mais c’est le corps qui se met à prendre toutes les décisions.

Et vous, quelle est la relation qui vous plaît le plus ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s