UN PREMIER DE L’AN A SYDNEY. HAPPY NEW YEAR 2016 !

Je vous souhaite à tous une bonne année, une bonne santé, une année pleine de rencontre, de réussite, d’amour et de folie. J’espère que 2016 sera un excellent cru pour nous tous.

Cette fois-ci, pas de résolution, franchement si j’en faisais, je ne les tiendrais pas, je vais « simplement » travailler sur mon développement personnel, essayer de concrétiser des projets, me stabiliser et profiter de la vie en restant optimiste, car oui, cet optimiste a le don de métamorphoser une existence. Pas facile à adopter tous les jours lorsqu’on a des petits tracas qui viennent obstruer notre chemin, mais il est toujours bon de ne pas perdre de vu cet objectif.

En route… De Melbourne, nous avons roulé tout shuss direction Sydney. En chemin, nous avons décidé de camper pour passer une nuit comme on les aime tant, dans la nature, au calme, juste nous deux et notre wine & cheese.

  Mon année a commencé plutôt bien… à Sydney, yeah ! J’avais envie depuis très longtemps d’aller voir le feu d’artifice. En parlant de ça, une idée de résolution me traverse l’esprit pour ceux qui savent les respecter : 2016, place à la nouveauté. On fait des choses que l’on n’a jamais fait ou que l’on a pas fait de très longtemps, comme par exemple faire un saut en parachute, longer la Garonne à bicyclette, visiter le Mont-St-Michel, prendre l’Euro Tunnel, grimper l’Everest, aller à Perth, voyager aux EU… bon ok c’est une résolution qui va coûter un peu chère, ce qui entraîne une deuxième résolution, jouer au loto :)

Donc, Sydney le 31 décembre, CHECK. Non seulement la ville est superbe, on est aussi en plein période estivale et le feu d’artifice est si renommé que je n’ai pas besoin d’en parler. Je me demande néanmoins ce qu’était le plus impressionnant entre le firework, cette horde de bateaux qui recouvraient entièrement le port ou les 1.6 millions de personnes qui elles aussi sont venues assister à ce spectacle de lumières. Le feu d’artifice de Sydney est un phénomène mondial. Les gens des quartes coins du monde commencent à s’installer très tôt dans la matinée et les plus téméraires eux, viennent la veille du 31 pour être certain d’être en première ligne et ne rien rater du show. Circular Quay était tellement encombrer de monde que je me serais cru dans un camp de réfugiés. Ils étaient tous les uns sur les autres, au coude à coude, entre les tentes, les parasols, les couvertures installées sur le sol, interdiction d’emmener sa propre nourriture, pas le droit non plus de boire de l’alcool, Minuit au Smothie, top bien !! tout doit être acheté sur place et oui on profite de l’affolement touristique pour tirer son parti. Donc de très nombreux spectateurs ont passé 24 délicieuses heures d’attente à cramer au soleil, suinter dans leur vêtement, pour 15 min de show… Très peu pour moi, je leur laisse la place. Moi et ma bouteille de champagne avons préféré regarder le spectacle d’un peu plus loin. C’est donc sur les hauteurs de Sydney, nous nous sommes réfugiés afin de voir le feu d’artifice mais surtout d’échapper à la foule. Et c’était tout bonnement délicieux.  Pour faire un petit point sur cette ville, elle est magnifique, tout comme les habitants bien musclés qui l’animent. Non mais c’est quoi ces #corpsdeouf ?? Si vous voulez voir véritablement ce qu’est le style de vie à l’Australienne telle qu’on se l’imagine dans nos petites têtes d’Européens, c’est à Sydney qu’il faut aller… Ils sont là-bas, le blond au corps envoûtant, les pecs bien gonflés et les ados bien dessinés et la surfeuse bien gaulée, les cheveux brillants et le teint saillant. Sydney est la ville de l’esthétique, le culte du corps à une importance abyssale pour les locaux et pas la peine d’être journaliste pour pouvoir faire un sujet là-dessus, ça transpire de tous les recoins. Avec le temps idyllique qu’il y a, pas étonnant que tous pratiquent une activité extérieure et fassent un travail acharné pour se sculpter un corps de rêve. Je me suis pliée aux règles assez facilement, étant une amatrice de jogging,  j’ai donc pris le vent en poupe et j’ai moi aussi foulé le parcours tant prisé par les Sydney Siders, à savoir la piste qui mène de Clovelly à Bondi Beach. Probablement un des plus beaux itinéraires que je n’aurais jamais parcouru.

  J’ai également été étonnée par cette bronzette surprenante. Alors qu’on a l’habitude de bronzer sur du sablé fin, à Clovelly Beach, tous dressent leur serviette sur une plate forme de béton qui encercle la plage. J’ai fait un retour dans le temps considérable, ça a été un moment totalement insolite, j’arrivais presque à imaginer les pin-up des années 50 en train de se hâler sur ce plateau.

Nous logeons à Cogee, un endroit charmant à deux minutes de la plage dans les hauteurs de Sydney. Là aussi c’était assez inattendu, l’Australie a la réputation d’être un pays très plat et pourtant, Cogee et d’autres banlieues comme Vaucluse ou Manly et bien d’autres sont très vallonnées. Il est donc possible de s’offrir des panoramiques époustouflants çà et là et toutes ces collines ne font que rajouter du charme à cette ville.

Happy 2016Happy 2016

 

Il faut savoir que j’avais déjà été à Sydney plusieurs fois et je ne me lasse pas de cette ville. Une fois encore, je voulais aller voir l’øpera et me balader dans les rue de cette grande ville si vibrante.

Je conclurais cet article en vous souhaitant de nouveau une belle et folle année ! Et si vous avez des résolutions à partager ou que vous voulez bien me raconter votre premier de l’an, n’hésitez pas à laisser votre commentaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s