RELATIONSHIPS

Avant toute chose, je tiens à m’excuser pour la longueur de ce post et pour les éventuelles fautes d’orthographe que vous risquez rencontrer. Je vais peut-être en soûler plus d’un, mais bon ce n’est pas facile de synthétiser quand on a pleins de choses à raconter. 

Je me questionne assez souvent sur les relations entre les individus. Et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais certaines relations ne sont pas faites pour durer.

Les amis. Ça va, ça vient, il paraît qu’ils se comptent sur les doigts d’une main. J’ai toujours cru qu’un ami c’était pour la vie. Je pensais qu’après plusieurs années, plusieurs secrets, pleins de souvenirs et de beuveries, plus rien ne pouvait arriver. Je pensais que la relation était solide, que rien ne pourrait la détruire, que la franchise était de mise et que tout pouvait être dit. Bien pas toujours ! L’évolution naturelle et l’apprentissage de la vie nous font parfois réaliser que l’on s’est entouré de personnalités que l’on adore mais qui ne nous correspondent pas ou plus. Et avec le temps et la distance, on réalise qui sont ses vrais amis.

1/ Il y a les amis avec un grand A, ceux sur qui on peut compter, ceux avec qui on a une relation privilégiée. Mais aussi belle et sincère soit-elle, il peut parfois y avoir des couacs. Pour l’anecdote, ces dernières années, ma relation avec une personne que je considère pourtant comme ma soeur, a été assez tumultueuse. Durant ce chaos, j’ai toujours pensé que nous nous correspondions plus, que nous pourrions plus rien partager, que tout était rompu. Sachant à quel point nous étions proches l’une de l’autre, j’ai vraiment mal vécu cet éloignement et j’avoue, ma virulence envers elle a été à la hauteur de ma déception. J’ai lu un article intéressant qui parlait de la compétition fraternelle quand il n’y a pas une grande difference d’âge. Dans mon cas, nous avons le même âge, nous avons fait notre scolarité ensemble, nous nous comparions probablement un peu trop. Qui sait, nous avions peut-être besoin de cette rupture pour pouvoir trouver notre propre voix ?! Ayant aujourd’hui retrouvé ces liens que nous avions perdu, ma nouvelle-ancienne relation avec ma « coupine », m’a juste rappelé à quel point une amitié ça se chérie.

Donc, le timing n’est pas le même pour tout le monde et certaines personnes peuvent souffrir d’un éloignement soudain, de voir ses amis beaucoup moins. Pourtant, ils ne sont pas partis très loin, ils sont juste accaparés par leur travail, par leurs enfants, certains ont moins de temps pour eux-mêmes et du coup beaucoup moins de temps pour les autres. Il faut l’accepter, ce n’est pas une fatalité, les amis, les vrais, finissent toujours par rappliquer.

2/ Il y a aussi les amis par obligation. Ceux qui vivent dans une désillusion. Ceux qui s’inventent une vie, qui prétendent, qui ne sont pas sincères, qui font semblant en permanence et qui ne se rendent pas compte que tout le monde peut respirer leur manque de confiance à 300km à la ronde. Dès que tu te retrouves avec eux, tu enfiles ton costume de gardienne des sots tellement le cinéma est grandiose. Plus la peine de se déplacer, les Folies Bergère nous offrent une représentation privée.

3/ Et il y a ceux avec qui ont a une relation qui s’est figée dans le temps, une amitié qui a cessé d’évoluer car ils sont restés bloqués entre la puberté et la crise d’adolescence ou un truc du genre. Avec eux, ce n’est vraiment plus possible, non mais vraiment plus du tout, et du coup, on ne les voit plus :) Les modes de vie de chacun sont désormais aux antipodes et on n’est plus sur la même longueur d’onde.

4/ Les amis Facebook. Cinquante mains ne suffisent plus à les compter. Il n’y a plus assez de doigts mais mon Dieu, qu’est-ce qu’il y a comme pouces ! Un de perdu, dix de retrouvé, ici c’est plus que vrai ! Mais attention, l’amitié n’est pas seulement une chose qui peut s’acheter en ligne. pouce

En couple. On dit « les opposés s’attirent », c’est bien vrai, mais selon moi, ça ne dure pas. On dit aussi « qui se ressemble s’assemble » et là il s’avère que je suis tout aussi d’accord mais cette fois-ci, c’est pour la vie. Bon ok j’exagère peut-être un peu ! Je pense cependant que plus tu partages de points communs avec ton partenaire, plus il est facile de se comprendre, de vivre ensemble, que la relation perdure et que le stock de vaisselle reste intact. Je ne sais pas comment un couple fonctionne, moi qui ne crois pas en l’amour toujours, il faudrait que quelqu’un m’éclaire sur la question. On sait tous que dans un couple, il y a des moments de doute, d’engueulade, de « je t’aime moi non plus », c’est alors à ce moment précis qu’il ne faut surtout pas oublier pourquoi on est ensemble et pourquoi on a été séduit, car souvent, ce qui nous séduit au départ devient le point noir de la relation. Pour remédier au coup de gueule, il faut se focaliser sur ce qui nous réunit et ainsi nous libérer de ces moments de stress, Mylène Farmer à dit : « allongé sur le dos, l’amour rend tout plus beau ». Aussi, avec le temps, on peut faire preuve de laxisme, on est beaucoup plus chiant, le désir s’estompe et on finit par rompre.

Et quand bien même une relation s’arrête, une autre verra le jour, on guérit de tout et même de la perte de quelqu’un qui nous est cher. Dans la chronologie de la vie, on perd des amis, des petits amis mais on en retrouve de nouveaux. Ne soyez pas attachés au passé, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, elle nous réserve pleins de surprises et nous confère des rencontres étonnantes et enrichissantes. Il ne faut pas perdre de vue une chose, la plus importante des relations que l’on peut avoir dans une vie, c’est celle que l’on a avec soi-même. Les saisons changent, les tendances changent, alors pourquoi pas nos relations ?

La famille. « On n’choisit pas ses parents, on n’choisit pas sa famille ». Dans le cocon familial, c’est Jean qui rit, Jean qui pleure, on s’adore ou on se déteste. Entre omniprésence et absence, entre la fusion et l’opposition, les liens sont limitrophes. Lorsqu’il s’agit d’un membre de sa patrie, on est beaucoup plus exigeant, beaucoup moins indulgent, on ose tout dire, parfois sans trop de diplomatie, il est souvent difficile de bien doser ses mots, ce qui engendre des conflits . On se soutient aussi, on se confie, ils sont là dans les bons comme dans les mauvais moments. Certaines personnes sont des exemples, des symboles de réussite, des inspirations. Au contraire d’autres mènent une vie qui nous déplaît, mais qui sommes-nous pour les juger ? Chacun fait ses propres choix, bien que ça nous irrite parfois, on voudrait tellement changer ça, mais malheureusement on ne peut pas. Après avoir tendu une, puis deux mains, si la personne refuse cette aide, il est temps d’arrêter de culpabiliser et d’avancer. C’est une situation assez frustrante mais on ne peut pas dire à quelqu’un comment il doit mener sa vie. La vérité, c’est que les gens ne changent pas sous la pression. Ce qui est sûr, c’est que la famille c’est pour la vie ! Alors protégeons la, aimons la et soyons reconnaissant d’en avoir une.

Il faut prendre soin des gens qu’on aime, il faut surtout se réjouir de ce qui leur arrive (ce qui n’est malheureusement pas à la portée de tout le monde), c’est dans la philanthropie que le bonheur existe.

Publicités

Une réflexion sur “RELATIONSHIPS

  1. Ping : MON ROI – /////////////PARDON, I'M JUST FRENCH

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s