TAYRONA

J’arrive au terme de mes vacances, par conséquent au terme de cette avalanche de posts que je publie depuis quelques jours au sujet de mon voyage en Colombie.

Parmi toutes les étonnantes découvertes que j’ai faites durant le séjour, il y a eu le parc national le plus emblématique de la Colombie, Tayrona. Et je vais vous donner toutes les infos pour s’y rendre et vous dire ce qui vous attend une fois sur place.

Jour 1 – Le trajet.

À 10h nous étions dans l’avion à Bogotá prêts à décoller pour Riohacha, durée du vol 1h20. « Nous arrivons à Riohacha, la température est de 31ºC, merci d’avoir voyagé avec Avianca ». Devant l’aéroport, un taxi nous attendait pour nous conduire à la gare des bus. De là, nous avons embarqué dans un bus de la compagnie Expreso Brasilia. La compagnie est fiable et le bus est vraiment confortable. Les départs se font toutes les 30min et les trajets sont directs de Riohacha à Santa Marta. Tout au long de la route, le paysage est changeant et passe d’une végétation abondante à un paysage beaucoup plus aride. Si vous voulez descendre entre temps, il est préférable de demander au chauffeur qu’il vous laisse là où vous souhaitez. Notre trajet a couté 20 000cop chacun  (soit 6€) et à duré 1h30 jusqu’à l’entrée de Tayrona.

Nous avions réservé une chambre à l’hôtel Monte Verde, un éco hôtel charmant et sans artifice, entièrement construit par le propriétaire. L’ambiance est très intimiste, notre séjour a été calme et reposant. Il y aurait des choses à redire quant au management, mais ce problème n’est pas exclusivement dédié à cet hôtel, c’est assez rependu dans les régions un peu excentrées du pays. Il y a de l’avenir dans l’hôtellerie en Colombie !

Jour 2- Tayrona Park.

Ouverture du parc 8h, entrée 42000cop (env. 13€) par personne, prévoyez une pièce d’identité. Sac plastique et alcool sont interdits. Ils se la jouent protection de l’environnement mais les voitures peuvent entrer dans le parc, vous pouvez acheter de l’alcool dans le parc et des chevaux sont à disposition dans le parc pour les feignants touristes, mais cela ne détruit pas l’eco-système du tout, maaaais oui !!! 

Pour atteindre Canaveral, le point de départ de la marche, il faut prendre un van et payer 3000cop de plus (soit 1€). Vous avez le choix entre le prendre ou marcher pendant une heure (ils disent deux heures mais c’est faux). Je vous préviens, un long treck vous attend, je vous recommande donc d’économiser vos efforts et votre temps.

La plupart des gens empruntent le sentier qui mène d’Arrecifes à Pueblito mais clôturent très souvent leur marche à Cabo San Juan. Il n’y a rien d’extrême, la marche est accessible à tous mais peut s’avérer plus compliquée sous une chaleur de plus de 30º.

Parcours : Canaveral 50 min Arrecifes 15min Piscineta 40min Cabo San Juan 50min Pueblito.Tayrona Si vous ne passez qu’une journée dans le parc, il faut arriver très tôt le matin. Entre la queue à la caisse, le trajet en voiture, deux heures de marche aller, deux heures retour, plus tous les stops le déjeuner, les photos, les baignades et autres divertissements du genre singes, fourmis et oui! Une journée est presque trop courte. Le parc ferme à 17h, pensez qu’il y a aussi le retour.

Dans le parc, le paysage varie entre les plages paradisiaques et la forêt verdoyante. Regardez en l’air et vous pourrez voir de tout petits singes jouer dans les arbres. La plupart des gens restent sur les points les plus touristiques, mais parfois aussi touristiques soient-ils, il y a des endroits qu’il ne faut pas occulter. Et Cabo San Juan en fait parti. Cependant il y a une vingtaine de plages à explorer dont certaines totalement désertées par les touristes.

Par manque de temps, nous n’avons pas été plus loin que Cabo qui est une plage magnifique et un lieu de rêve pour les campeurs. Nous avons déjeuné sur place, la nourriture était excellente, les plats copieux et tout ça pour une bouchée de pain. J’ai adoré cette ambiance communautaire où tout le monde est logé à la même enseigne, tous avec un backpack et un hamac, pas de superflu, rien de notre monde qui ne vienne s’immiscer dans cette atmosphère réduite à son plus simple appareil, la nature fait tout le travail et on a besoin de rien, si ce n’est de son maillot de bain.

Petits conseils pratiques : Essayez de voyager le plus léger possible, des chaussures de marche sont pas nécessaires mais prenez au moins des chaussures fermées ou que vous pouvez attacher (les Havaïanas ne sont pas très adéquates). Prévoyez pièce d’identité et prenez avec vous de l’eau minérale. Vous n’êtes pas autorisés à emporter d’alcool et les sacs plastiques sont interdits. Vous pourrez louer un hébergement et des équipements de snorkling sur place.

Où dormir : Je recommanderais à quiconque de passer une nuit dans le parc. Car l’ambiance est vraiment unique. Plusieurs possibilités s’offrent à vous et le prix dépend du confort que vous souhaitez. Essayez de booker une chambre un peu à l’avance.

  • Ecohabs ou hôtel  : dit accomodation de luxe.
  • Hamacs : pour une expérience originale.
  • Camping : Soit vous avez votre propre tente (tienda ou carpa), soit vous en louez une.

TayronaTayronaTayrona  Tayrona Tayrona Tayrona  Tayrona TyroneTayronaTayrona Tayrona Tayrona TayronaTyrona TyronaTayrona Tayrona

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s