BOGOTÁ

Un mariage en Colombie. Nous avons donc profité de cette opportunité pour prendre trois semaines de vacances et découvrir le pays, pays tellement grand qu’il nous a été impossible de faire tout ce que nous aurions aimé, mais ce séjour a été intense et riche en découverte. C’est pour ça que les prochains articles que je posterai sur le blog seront dédiés à vous guider et partager les magnifiques endroits que j’ai visité.

À mon arrivée à Bogotá, j’ai découvert une grande ville de 8 millions d’habitants, beaucoup plus développée que ce que je pensais. Nous étions hébergés dans le quartier chic de Rosales et j’ai été surprise de voir très peu de maison, car Bogotá croule sous des immeubles de brique rouge. Des habitations qui se ressemblent tellement, qu’il est aussi très facile de se perdre. Les familles ont préféré vendre leur maison pour construire des immeubles afin de faire du profit mais également pour une question de sécurité. Pour la petite histoire, si cette brique est la pierre maîtresse de la plupart des architectures de la ville, c’est pour une raison d’homogénéité mais aussi car elle ne noircit pas dans une ville très polluée. Car oui, la pollution est intense, le trafic infernal et chaotique et à chaque pas, c’est la fumée de tous les pots d’échappement qui passe dans nos poumons.

En termes de sécurité, il est beaucoup plus sûr aujourd’hui de voyager en Colombie. Des hommes armés sont positionnés dans la ville, sur les sentiers touristiques et le long des routes pour empêcher toutes attaques et veiller à la sécurité des citoyens. Lorsque vous ferez des road trips, vous les croiserez tendant le pouce en votre direction, ce qui signifie « tout est sous contrôle ». Il est conseillé (en tout cas c’est ce que les Colombiens font) de leur retournent ce pouce en guise de remerciement. Cependant, je recommande de rester vigilant, ne vous aventurez pas dans quartiers que vous ne connaissez pas, ne vous promenez pas seul et évitez de montrer toute forme de « richesse » (bijoux, téléphones…). Aussi, un accord de PVT (Permis Vacance Travail) vient d’être instauré entre la France et la Colombie. Pour ceux qui aimeraient une aventure à plus long terme et une immersion dans le pays, c’est désormais possible.

/ / / / / / / / / / TIPS

• Avant de partir, achetez le Lonely Planet Colombie. Pour ma part, je ne peux pas me passer de voyager sans.

• Vérifiez que vous avez bien votre vaccin pour la Fièvre Jaune à jour (à renouveler tous les 10 ans) et pensez à prendre une crème répulsive contre les moustiques. Comme vous le savez, il y a des risques de Zika. J’ai été voir le docteur avant de partir qui m’a rassuré sur le fait que le virus est assez bien toléré par tous (à l’exception des femmes enceintes car il affecte le développement de la boîte crânienne du foetus). Donc pour toutes les personnes comme vous et moi, pas de danger. Si jamais vous attrapez ce virus, vous avez de grandes chances de ne même pas vous en apercevoir (d’autres peuvent ressentir des maux de type grippal, rien de grave). Le virus s’amenuise et fini par disparaître sans traitement spécifique, ce qui prend beaucoup plus de temps chez l’homme que chez la femme.

• Ne prenez pas les taxis jaunes, il est préférable d’utiliser Uber pour ne pas vous faire escroquer.

• Ne buvez jamais l’eau du robinet. À l’exception de Bogotá, où que vous soyez, achetez de l’eau minérale en bouteille.

• À Bogotá, le temps est plutôt froid et pas très stable, il peut souvent, alors prévoyez dans votre valise quelques affaires un peu plus chaudes.

• Je ne l’ai pas expérimenté, fort heureusement, mais si quelqu’un s’approche de vous en vous demandant « Puis-je vous demander quelque chose », courrez, fuyez, cette phrase ne présage rien de bon.

Andres carne de res• Pour sortir :

Andres Carne De Res où vous pourrez manger local et vous déhancher sur de la salsa et du reggaeton.

Armando où les trois niveaux laissent le choix de l’ambiance et de la musique que vous voulez écouter.

Deux endroits testés et approuvés par mes soins :)))))))))))))))))))))))))))))))))))

• Pour manger : Pour notre dernière soirée, après trois semaines de nourriture frit, de riz, d’ arepas, empanadas… nous sommes revenus à des valeurs sûres et on a opté pour une nourriture beaucoup moins locale, plus fine et plus légère, nous avons opté pour le Watakushi, un restaurant Japonais. La cuisine est tout simplement divine. Si tout comme moi, vous faites une overdose de friture, je recommande vivement ce resto.

• L’aéroport El Dorado : Avianca est de loin la meilleure compagnie aérienne locale.

Le trafic est tellement dense, prévoyez une bonne heure pour faire du centre-ville à l’aéroport. Aussi le personnel sur place ne parle pas Anglais, il est donc préférable d’avoir quelques bases en Espagnol. De plus, si vous faites des achats lors de votre séjour en Colombie, pensez que vous bénéficiez de 16% de taxe free. Conservez bien les factures ou les tickets de caisse et lorsque vous serez à l’aéroport, gardez vos achats à portée de main. Et AVANT de passer le contrôle de sécurité, passez par le service de l’immigration pour vous faire rembourser les 16% auxquels vous avez droit.

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /  AUX ALENTOURS

Cerro de Monserrate MonserrateMonserrate

Un des incontournables de Bogotá. Pour 1700 cop (Pesos Colombiens), nous avons pris le téléphérique pour atteindre le sommet et de là, même si l’endroit est touristique, la vue est tellement impressionnante que c’est avec enthousiasme que je vous recommande d’y aller.

Nous avons pris le déjeuner sur place à la Casa Santaclara. Sur les bons conseils d’une amie, nous avons pris plusieurs plats que nous avons partagé. Ce que j’ai préféré : Ceviche rojo (un cocktail de crevette) et Bandeja Paisa (un plat typique)

MonserrateMonserrate Catedral de SalCatedral de sal

À environ 50 km de Bogotá, l’église est construite à l’intérieur des mines de sel de Zipaquirá. Étonnamment, il ne fait pas froid dans les galeries mais plutôt bon. Nous avons choisi de faire la visite avec un guide pour en savoir plus sur le site et parfaire nos connaissances sur la cathédrale si convoitée par les touristes.

Catedral de sal Catedral de salCatedral de salNous sommes restés à Bogotá au début et à la fin de notre séjour. Comme toutes grandes villes, les activités dédiées sont sorties et shopping. Trois jours sont donc amplement suffisants. D’autres coins bien plus excitants vous attendent ! Pour ma part, nous avons préféré prendre le large et partir dans des endroits plus chauds, plus exotiques et plus dépaysants. Et franchement, sans regret !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s